[FR] Elle a voulu voter FGD, elle a voté RNI 😟… ma mère !

image

Aujourd’hui est un grand jour pour moi, j’ai voté pour la première fois de ma vie, aux élections communales et régionales de mon pays.

Je sais, vous vous dites « C’est une jeune qui va vite redescendre sur terre et perdre son excitation pour l’avenir de son pays »
Dans un Maroc où, quand il s’agit de politique, l’humeur nationale est plutôt le blasement (oui ce mot existe), je comprend votre réaction.

Cette mascarade électorale qu’a vécu notre pays ces dernières semaines était d’une triste cruauté, comme si le peuple marocain ne méritait rien, nous sommes en 2015, j’ai 20 ans et c’est toujours la même chose.

Nous citoyens, avons le choix entre le bon vieux parti de l’indépendance qui a beaucoup perdu de son prestige « nous avons libéré le peuple Marocain » , le parti de ceux qui se veulent et se disent  religieux (que dalle), le parti créé par l’ami du roi (youpi),  les deux partis au (tellement) beau passé de gauche par ses leaders historiques mais qui ont tout gâché et les deux autres partis aussi créés sous le temps de Hassan II sur ordre de Basri  (youpi×2) et je ne vais pas faire toute la liste parce qu’ils y en a 24000.

Entre toutes ses compositions politiques dont les candidats sont sortis faire leurs campagnes électorales en dansant aux rythmes de chants populaires dans les rues (c’est d’ailleurs les seules fois où on les y vois), en y mangeant des figues de barbarie ET en réussissant à rendre nos rues remplies non pas de sécurité mais de prospectus (preuve en image, c’est aussi leur responsabilité à mon avis même si les tracteurs ne doivent pas y échapper);

image

Un petit mouvement m’a donné de l’espoir, un mouvement qui se voulait fédérateur d’une certaine gauche qui a notamment appelé au boycott des élections législatives et du référendum constitutionnel en 2011 et dont les leaders d’opinion véhiculaient depuis un certain moment une réelle volonté de changer les choses de manière concrète et en bousculant les idées préconçues.

Ainsi, Nabila Mounib et Omar Balafrej ne s’en cachent pas, ils veulent une monarchie parlementaire au Maroc, avec des juridictions démocratiques, fortes de leurs différents pouvoirs confirmés et surtout indépendantes.

[Petite parenthèse/Coup de gueule]
Ces mêmes juridictions qui laissent tranquillement passer une vidéo sur les réseaux sociaux depuis quelques jours montrant un candidat du PAM en « flagrant délit de corruption », tentant d’acheter des voix. Ce qui enrage l’étudiante en droit que je suis car ce qu’on m’a appris à la fac,moi, c’est que le pouvoir judiciaire a une obligation d’enquête quand la loi est violée et surtout si il s’agit de corruption (grave) en temps d’élections (encore plus grave).
Une bonne enquête avec une bonne condamnation auraient été un tel bon pas et exemple pour les futures élections. Mais non, ceux qui commandent dans ce pays ne veulent apparemment rien changer, surtout pas.

En suivant donc de près leur campagne électorale (La FGD), j’ai pu observer des équipes de bénévoles bénéficiant de petites formations pour faire du porte à porte et des discours prenants appelant à l’engagement et à l’espoir grâce à des mesures assez concrètes pour les différents quartiers où cette fédération se présente.

Par exemple, Omar Balafrej propose entre autres, pour l’arrondissement Agdal-Ryad à Rabat :

– La publication d’une revue informative spécialisée à la commune et l’organisation de réunions sur internet
– La Surveillance et l’entretien du cimetière Hay Ryad
– La création d’espaces de travail pour les entrepreneurs
– La numérisation des services administratifs
– La rénovation du centre culturel Mehdi Ben Barka
– L’amélioration de la gérance de la propreté dans les quartiers
– L’essai à l’énergie renouvelable en ce qui concerne l’électricité publique
– La création de toilettes publiques
– L’ organisation d’un festival annuel de cinéma en plein air
– L’amélioration du trafic des bus
– L’ entretien des parcs et jardins publics

Nabila Mounib, secrétaire générale du PSU, propose elle et entre autres pour Sidi Belyout à Casablanca, de :

– Ouvrir les écoles le week end
– Combattre le phénomène des enfants de rues et la drogue chez les jeunes
– Eradiquer les bidonvilles et aider les familles à trouver des logements décents
– Réhabiliter les installations culturelles, artistiques, sociales et sportives
– Simplifier les règles et des procédures administratives dans le traitement des affaires des citoyens
– Lutter contre l’évasion fiscale et le financement des programmes communautaires par le biais de partenariats avec les ministères et les institutions
– Favoriser les conditions pour une véritable démocratie locale dans l’ensemble

Vous l’aurez donc compris, j’ai voté FGD car l’espoir fait vivre et surtout car j’ai 20 ans et qu’à 20 ans, c’est triste de ne pas voter.

PS. Si vous vous demandez pourquoi ce titre, c’est parce je l’ai trouvé super accrocheur mais surtout parce qu’il est véridique 😦

Une marocaine qui a voté pour la toute première fois.

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. noneedtogrowup dit :

    TOP! ça fait plaisir de tomber (par grand pur hasard) sur ton blog!

    1. jaidaborduneparole dit :

      Merci pour l’encouragement 🙂
      Hâte de lire vos prochains commentaires !

      Cordialement,
      Jaidaborduneparole

  2. mendouz dit :

    Bonjour,

    Je pense que vous avez raison de voter. Parce que quand on y réfléchit, les gens qui s’abstiennent sont passifs, et leur passivité les rend en quelque sorte responsables de l’élection de personnes incompétentes ou malhonnêtes, ou les deux. Donc le fait de voter, est un moyen de faire changer les choses en donnant la possibilité à des personnes qui n’ont jamais été élues de faire leurs preuves. Personnellement, je pense que beaucoup de marocains ne votent pas parce qu’ils ne connaissent pas les candidats, ni leurs idées, et aussi parce que la population marocaine n’est pas très politisée. Rappelons qu’on a 40% d’analphabètes au pays ! En gros, il y a du pain sur la planche, et il faut du temps pour que chaque marocain soit conscient des idées défendues par chaque parti, mais il y a aussi trop de partis. Du côté socialiste, la FGD essaie de construire une gauche large et solide et ça, c’est une très bonne initiative. En tout cas, je trouve malhonnête l’excuse « Ils sont tous corrompus » quand on a pas lu et analysé les programmes politiques des partis qui se présentent, il faut plutôt dire « j’ai la flemme de m’intéresser à la politique » et là au moins c’est honnête. Au passage, les engagements de la FGD sont concrets, réalisables et vont dans le sens du progrès au Maroc.
    Bonne continuation pour votre blog !

    Salutations,

    Mehdi

    1. jaidaborduneparole dit :

      L’idée que les marocains soient blasés est effectivement répandue. Je pense que nous avons le droit de l’être vu le plateau médiocre de constitutions politiques qui nous est offert mais, tant qu’il y’a de la vie il y’a de l’espoir, les jeunes sont heureusement de plus en plus politisés et l’analphabétisme régresse (pas assez rapidement mais il régresse).
      Merci pour l’encouragement en tout cas, en espérant que les articles suivants de ce blog vous plaisent.

      Cordialement,
      Jaidaborduneparole

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s